FAQ

Voici une liste des questions les plus fréquemment posées par mes clients. Je les ai regroupées par thèmes. J’espère que ces questions / réponses pourront vous éclairer. Bonne lecture!

ACHETER OU VENDRE - INSTRUMENTS ET MATÉRIEL

Question 1 : Où peut-on se procurer des instruments de musique?

Réponse : Pour les pianos Piano Bessette et Archambault musique (Berri). En cherchant sur internet, vous trouverez leurs sites ainsi que plusieurs informations utiles.

Pour les instruments à vent Saxophones, clarinettes, flûte traversières, trompettes, trombones, je recommande deux magasins, Twigg Musique et Véraquin.

Question 4 : Je ne connais rien à l’équipement musical et j’aurais besoin de l’avis d’un expert pour magasiner et essayer des instruments. Est-il possible d’avoir un tel service?

Réponse : Oui, il est possible pour moi de vous offrir ce service. Mon tarif pour l’aide au magasinage et l’essai d’instruments est de 125 $ pour une heure. Ce tarif comprend une heure sur place en magasin avec vous ainsi que mon temps de déplacement aller/retour (total 3 heures) et mes frais de déplacement. J’essaie des instruments et accessoires pour vous en vous en faisant une critique de l’équipement, afin de trouver ce qui correspond à vos besoins, tout en respectant votre budget. Je veille à poser les bonnes questions au marchand et veille également à ce que vous ayez l’équipement approprié. Mon but est de vous aider à partir du bon pied. À noter: je me déplace uniquement chez Archambault et Twigg (Montréal) et pour le magasinage d'instruments à vent seulement. Ce sont les trois endroits que je désigne pour un magasinage. Conditions: nous fixons un rendez-vous, vous et moi. À la fin de la rencontre, je vous remets une facture payable le jour même sur place et en argent comptant seulement. Sur réception de votre paiement, j’écris la mention payé sur votre facture et sur ma copie également. Veuillez noter que mon service de magasinage n’est offert que durant l’été (juillet et août seulement).

Question 5 : Peut-on louer un instrument ou louer pour acheter? Est-il nécessaire d’acheter absolument un instrument de musique?

Réponse : Non, il n’est pas nécessaire d’acheter un instrument. Certains magasins offrent la location d’instruments ou/et l’option louer pour acheter. Dans le cas de l’option louer pour acheter, informez-vous des conditions. Pour débuter, si vous ou votre enfant n’êtes pas certains d’aimer votre instrument ou vos cours, il est préférable de minimiser l’investissement. Il se peut que vous ayez choisi un instrument que vous n’aimerez pas, et que vous vouliez en essayer un autre (ex. un élève commence au saxophone, n’aime pas ça puis a un coup de cœur à l’essai d’une clarinette). Dans les options de location, il est possible que vous ayez à acheter un kit de base qui vous appartiendra (bec, anches, gras). Ces kits, peu dispendieux, ne sont pas remboursables. Informez-vous. Je vous conseille d’essayer un instrument en location afin de tester votre intérêt et minimiser votre investissement. De plus, vous ne serez pas pris avec un instrument coûteux dont vous ne voulez plus et que vous devrez vendre. Achetez uniquement si vous êtes vraiment sûr de vous.

Question 6 : Je voudrais vendre mon instrument. Que dois-je faire?

Réponse : Vous pouvez vendre votre instrument vous-même en mettant une petite annonce sur internet. Ou si vous préférez, vous pouvez le vendre à un magasin d’instruments. Certains magasins acceptent les consignes (vous passez un contrat. Le marchand s’occupe de faire essayer votre instrument à des clients en magasin et il obtient un pourcentage lors de la vente et vous envoie votre chèque.) Informez-vous des différentes possibilités selon les marchands (achat / vente, échange, consigne). Pour la vente par consigne, je vous recommande Pascal Véraquin.

Question 7 : Nous désirons acheter un piano. Par où commencer?

Réponse : Tout d’abord, vous devez figurer l’espace dont vous disposez. Vous devez prendre les mesures du ou des espaces potentiels dans votre maison. Un truc : afin de prendre des mesures exactes de l’espace disponible, prenez du masking tape et collez par terre des X sur les coins qui délimitent votre espace. Faites-vous un plan sur papier en y inscrivant les mesures. En collant des X par terre, vous aurez une meilleure idée de l’espace réel et si votre piano n’encombrera pas votre pièce. Vous devez vérifier vos endroits potentiels. Certains pourraient être problématiques comme exemple, l’obstruction d’une fenêtre (qui vous fera moins de lumière). Si votre espace est vis-à-vis d’une fenêtre, prenez la mesure du plancher jusqu’au bord de votre fenêtre (hauteur de la portion du mur). Aussi, près d’une fenêtre mal isolée ou des trappes d’aération au plancher, les variations de température pourraient faire désaccorder votre piano plus facilement (l’air chaud ou l’air froid qui arrive directement sur le piano n’est pas conseillé). Le meilleur espace (lorsque c’est possible) est celui qui donne sur un mur intérieur et qui n’est pas près d’une fenêtre.

En prenant vos mesures chez vous, vous pourrez les comparer avec les dimensions des pianos en magasin (longueur, largeur, hauteur). C’est une précaution que je conseille afin d’éviter de mauvaises surprises! Si l’espace dont vous disposez ne peut accueillir un piano droit acoustique ou un piano à queue, vous pouvez opter pour un piano électrique 88 touches. En général, ces pianos sont de bonne qualité, de dimensions plus petites et peuvent même être en permanence dans des endroits plus restreints (ex. un corridor ou une chambre d’enfant).

Que ce soit chez un marchand (ce que je conseille fortement) ou par un particulier, vous devriez toujours essayer l’instrument avant de l’acheter. Si vous n’aimez pas le piano (le son, la touche ou autre particularité), vous n’en jouerez sans doute pas. Pensez-y avant d’acheter.

Vous devrez aussi fixer votre budget maximum afin que le vendeur puisse vous diriger vers un instrument qui correspond à la fois à votre portefeuille et à vos besoins. Dans le cas d’un achat chez un marchand, informez-vous si des frais de déménagement s’appliquent (il se pourrait que la livraison soit incluse dans le prix d’achat). Autrement, faites-faire une soumission auprès de compagnies de déménagement (spécialisées en déménagements de pianos ou déménagement général).

Question 8 : Nous désirons magasiner un instrument usagé sans passer par les grands magasins. Quels conseils avez-vous à nous donner?

Réponse : Étant musicienne professionnelle, je vous conseillerais de passer par des institutions reconnues qui offrent un service à la clientèle et une garantie sur les instruments, qu’ils soient neufs ou usagés. Personnellement, j’ai presque toujours fait affaires avec des institutions pour l’achat et la vente d’instruments, à l’exception de deux fois. Les deux fois où j’ai fait affaires avec des particuliers, je connaissais bien la personne ou elle m’avait été référée par une personne de confiance. Cependant, j’ai des élèves qui magasinent de toutes sortes de façons. Certains achètent directement de particuliers, sur Ebay ou par les annonces classées (journaux et internet). J’ai aussi des élèves qui magasinent par internet aux États-Unis et font livrer la marchandise à la poste restante près des douanes américaines. Informez-vous si vous désirez acheter aux États-Unis (ex. procédures et frais de douanes).

Peu importe la façon dont vous voulez acheter, dans tous les cas, posez des questions le plus possible sur l’instrument, son état réel (si l’instrument est en bonne condition ou non), garanties, politiques de retours /remboursements ou si c’est une vente finale (vendu tel quel). Il est à noter aussi que dans bien des cas, vous ne pourrez pas essayer l’instrument avant de l’acheter. Si c’est possible, contactez la personne ou l’organisme afin d’essayer l’instrument sur place avant de conclure la vente. Posez des questions à la personne qui voudrait vous vendre l’instrument : quelle est la raison de la vente? L’instrument était-il neuf ou usagé quand l’actuel propriétaire en a fait l’acquisition? Le modèle date de quelle année? Quels types de réparations (majeures et mineures) ont été effectuées sur l’instrument dans les dernières années? Quels ont étés les coûts de ces réparations? Certains particuliers peuvent vous mettre en confiance en vous montrant leurs factures d’achats de l’instrument, de l’équipement et les factures de réparations. Certaines personnes ordonnées gardent ces factures, d’autres non. Demandez-les. Si on peut vous les fournir et vous laisser jeter un coup d’oeil, ce sera bien. Si on peut vous donner une photocopie de ces factures lors de l’achat ou vous donner les originaux, c’est encore mieux. Elles peuvent également vous servir si vous devez contacter votre assureur (assurance maison) pour déclarer ce nouveau bien.

Avant de vous prononcer sur l’achat ou non de l’instrument que l’on vous propose, je vous conseillerais de magasiner préalablement afin de comparer des modèles semblables. Si vous arrivez à vous situer sur les prix du marché, vous pourrez voir si le prix que l’on vous propose vous semble raisonnable ou s’il se rapproche plus du prix à neuf (à moins que l’instrument n’ait pas servi).

Dans le cas des instruments usagés qui affichent un prix plus bas que le marché, je pourrais l’expliquer de quatre façons. Premièrement, l’instrument n’a pas servi pendant plusieurs années, est non fonctionnel, il est en mauvais état et nécessite une remise à neuf. Dans ce cas, il est possible que vous ayez à débourser pour des réparations et que le prix demandé soit raisonnable dans un tel cas. (Cependant, attendez-vous à une boîte à surprises côté réparation! $$$)

Deuxièmement, la vente vient d’une liquidation de succession et les liquidateurs veulent se débarrasser des biens. (À noter : théoriquement, même dans le cas d’une succession, les liquidateurs devraient vendre les biens au prix du marché. La vente de biens a une incidence sur l’impôt de la succession. Autrement, après vérification, l’impôt pourrait revenir réclamer de l’argent auprès des liquidateurs pour avoir vendu des biens en-dessous de la valeur marchande. Pour plus de renseignements, contactez un conseiller juridique, notaire ou avocat.)

Troisièmement, la vente vient quelqu’un qui ne connait rien à la musique et a reçu un instrument de musique en cadeau il y a plusieurs années, ou a trouvé un instrument (ex. dans le grenier de la maison). Il arrive que les gens, pour une raison ou une autre, aient en leur possession un instrument et n’aient aucune idée de la valeur de celui-ci. Dans ce cas, il se peut que la personne soit de bonne foi et demande un prix plus bas sans le savoir.

Quatrièmement, si l’instrument semble en bon état, que le prix demandé est vraiment trop bas par rapport au prix du marché, que le vendeur semble pressé de vendre et semble patiner pour répondre à vos questions, je vous conseillerais de ne pas acheter. Attention aux ventes rapides. Si vous avez des doutes sur la provenance de l’instrument (comment l’actuel propriétaire a acquis l’instrument), ou des doutes sur le vendeur, sur la raison véritable de la vente ou bien sur ce que l’on vous raconte, n’achetez pas. Si votre feeling n’est pas bon, laissez tomber.

Dans tous les cas, si vous payez comptant, demandez un reçu ou une facture comme preuve que vous avez bel et bien payé et que la transaction a eue lieu. Achetez seulement si vous vous sentez en confiance dans le contexte de la vente.

Question 9 : Je désire magasiner un piano antique. Quels conseils pouvez-vous me donner?

Réponse : Personnellement, je déconseille l’achat d’instruments antiques, pour plusieurs raisons. Dans le cas des pianos, la plupart ne tiennent pas l’accord (se désaccordent facilement). La mécanique à l’intérieur n’est souvent pas en aussi bon état que celle d’un piano plus récent, neuf ou usagé. Un piano centenaire, c’est comme une vielle voiture usagée. Ne vous fiez pas qu’à la carrosserie! Si vous tenez absolument à acheter un piano antique d’un particulier, il serait préférable de contacter un accordeur afin qu’il puisse faire une inspection du piano avant d’acheter. Si vous voulez procéder ainsi, vous devrez débourser de l’argent pour l’inspection. Mais si votre accordeur vous fait un bilan de l’état et une estimation des réparations, vous pourrez prendre une décision éclairée. Si après inspection et réflexion vous décidez de ne pas acheter, vous aurez minimisé les coûts en ne payant que l’inspection. C’est moins dispendieux que d’investir dans un piano qui ne vous conviendra pas et qui en bout de ligne vous coûtera une petite fortune (inspection, achat, déménagement, accords). Autrement, au niveau des coûts, votre piano pourrait devenir une boîte à surprises! Vous pourriez investir le même montant dans un meilleur piano.

Dans les magasins spécialisés dans la vente de pianos, les instruments sont en général en assez bonne condition, ont été inspectés sur place et réparés. De plus, dans bien des cas, le marchand peut être en mesure de vous fournir une garantie sur l’instrument.

La plupart des gens que je connais qui ont un piano centenaire chez eux l’ont pour l’une des trois raisons suivantes : 1. Ils en ont hérité. 2. C’est le piano familial et ils ne veulent pas s’en départir. 3. Ils aiment le look et le son. Si c’est un coup de cœur et que vous êtes confortable à l’idée d’acquérir votre instrument, allez-y, achetez. Vous pouvez aussi demander des informations à votre marchand de pianos. Certaines compagnies produisent des pianos neufs mais au look ancien. Si vous préférez cette option, magasinez et informez-vous. Le piano sera sans doute plus cher mais vous pourriez avoir un piano de bonne qualité et le look antique ou un look qui s’en rapproche. C’est une autre solution.

Question 10: Nous avons un petit clavier de style synthétiseur mais nous n’avons pas de trépied (stand). Que pouvons-nous faire afin d’en ajuster la hauteur pour nous en servir de façon adéquate?

Réponse : Pour les instruments neufs, le trépied vient habituellement avec l’instrument et convient au modèle. Par contre, il peut être compliqué de magasiner un trépied pour un clavier, surtout s’il est seconde main. Il existe une panoplie de claviers (synthétiseurs) sur le marché, avec des dimensions différentes (largeur, nombre de touches, poids etc.) Même si vous arrivez à trouver un trépied, de mon expérience auprès de mes clients, peut-être que celui-ci ne conviendra pas à votre clavier. Si le clavier ballote et semble instable, il est préférable d’opter pour d’autres solutions.

Je vous suggère une idée originale et économique. Confrontée à ce problème, la mère d’une de mes élèves a tout simplement utilisé… sa planche à repasser! La planche est solide, assez large, peut s’adapter à presque n’importe quel clavier et la hauteur est réglable. De plus, il y a de fortes chances que vous ayez déjà chez vous une planche à repasser. Je vote pour la planche à repasser!

Autrement, il reste la table (de la cuisine la plupart du temps). Le seul hic est qu’il faut souvent une chaise plus haute pour les enfants ou asseoir l’enfant sur des bottins de téléphone (ou autres livres du genre) ou bien des sièges d’enfants (ex. un siège de type booster pour chaises de cuisines ou voiture). Il est parfois nécessaire de surélever les enfants, puisque les tables sont fixes. Autrement, sans les bottins de téléphone ou les sièges, les enfants ont souvent le clavier à la hauteur du nez, ce qui n’est pas toujours une bonne solution. La meilleure solution sera celle qui fera en sorte que votre enfant sera confortable, à la fois avec le siège et le clavier.

Question 11: Je n’ai pas de lutrin. Y a-t-il d’autres alternatives en attendant d’en acheter un?

Réponse : J’ai vu dans ma carrière nombre de parents pleins d’imagination! Vous pouvez utiliser un chevalet pour faire de la peinture et mettre votre cahier (partitions) dessus. Vous pouvez aussi coller une table à un mur, mettre vos cahiers contre le mur et les bloquer à l’aide d’un objet si nécessaire (ex. un livre). Vous pouvez coller une feuille de musique sur le mur à la hauteur des yeux de votre enfant. Vous pouvez aussi utiliser le lutrin de votre piano, en déposant vos partitions à cet endroit, même si vous jouez d’un autre instrument. Autrement, il est préférable d’avoir un vrai lutrin.

Les lutrins les moins dispendieux sont ce qu’on appelle les lutrins de broches. Ils sont en général peu dispendieux mais ne sont pas efficaces si vous avez des cahiers pesants (ex. Real book). Durant ma carrière de musicienne, (je cumule près de 30 ans de métier déjà), j’ai testé et joué avec une panoplie de lutrins différents. J’ai personnellement un coup de cœur pour les lutrins de marque Manhassett, qui sont utilisés entre autres par la Faculté de musique de l’Université de Montréal. Ils sont résistants et facilement réglables (la hauteur peut se régler d’une seule main, pratique si on a l’instrument dans l’autre). L’angle de la palette est aussi réglable, ce qui n’est pas le cas de tous les modèles. La palette du lutrin est pleine et donc nous pouvons aussi installer une lumière à pince pour un éclairage d’appoint (ce qui est peu ou pas possible avec des lutrins de broches ou des lutrins avec palettes à trous). Aussi, si vous avez une seule feuille de musique, vous pourrez lire facilement, ce qui n’est pas le cas avec les palettes de lutrins avec des trous (la lumière passe et vous voyez les trous sur votre partition, ce que je n’aime pas personnellement). Les lutrins de marque Manhassett sont plus dispendieux mais de meilleure qualité. C’est mon coup de cœur côté lutrin.

Question 12: Je suis liquidateur de succession et je dois vendre un instrument de musique. Comment dois-je procéder?

Réponse : D’abord, informez-vous des procédures auprès de votre notaire. Posez toutes vos questions au notaire (rôle du liquidateur de succession, droits et devoirs du liquidateur, droits et devoirs des héritiers, distribution des biens selon le testament, loi sur l’impôt des successions, comment vendre un instrument, émission de reçus ou factures, évaluation par un expert, comment établir la valeur et le prix de vente etc.) Si nécessaire, faites évaluer la valeur marchande de l’instrument par un réparateur/vendeur d’instruments. Je vous recommande de faire évaluer par un expert. Les magasins majeurs à Montréal sont pour la plupart dotés de spécialistes qui pourraient vous aider.

Auprès de votre notaire, informez-vous des implications fiscales (impôts sur la succession) dans le cas de la vente d’un instrument (établir le juste prix de l’instrument) et quelles sont les conséquences fiscales si le prix est mal fixé (trop haut ou trop bas). Théoriquement, même dans le cas d’une succession, les liquidateurs devraient vendre les biens au prix du marché. La vente de biens a une incidence sur l’impôt de la succession. Autrement, après vérification, l’impôt pourrait revenir réclamer de l’argent auprès des liquidateurs pour avoir vendu des biens en-dessous de la valeur marchande. Ne vendez pas d’instruments avant d’avoir été bien informé par votre notaire et d’avoir établi le juste prix. Attendez d’avoir le feu vert de votre notaire pour procéder à la vente. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter.

Pour obtenir des conseils généraux concernant la vente de votre instrument, référez-vous à la rubrique ci-haut, Acheter et vendre-Instruments et matériel.

ENTRETIEN, RÉPARATION ET MODIFICATION D’INSTRUMENTS

Question 13: Concernant l’entretien de l’instrument, que recommandez-vous?

Réponse : Pour les pianos, faites accorder une fois par année. Si vous devez déménager votre piano, votre accordeur vous recommandera sûrement de le faire accorder une fois tout de suite après le déménagement puis trois mois plus tard, ce que je recommande aussi. Si vous devez déplacer votre piano à l’intérieur même de votre maison, il se peut que vous ayez à le faire accorder s’il se désaccorde facilement. Conseil pratique à tous ceux qui ont une femme de ménage : avisez votre femme de ménage de ne pas déplacer votre piano pour balayer en arrière! Déplacer et replacer votre piano à chaque semaine peut effectivement désaccorder votre piano, même si ce n’est que pour faire le ménage! Je pourrais vous suggérer dans cette situation de calculer la distance suffisante entre votre piano et votre mur afin de pouvoir balayer en arrière et d’éviter de déplacer votre piano. Il est préférable de faire accorder votre piano au printemps après les changements de température.

Pour les instruments à vent, faire une réparation de routine une fois par année est la norme, à moins d’un bris imprévu (échapper l’instrument, ressorts brisés en jouant, vis, lièges ou plateaux de nacre qui tombent etc.) Si des pièces se brisent ou tombent de votre instrument, mettez-les dans un sac de type Ziploc. Si le bris en question vous empêche de jouer, prenez rendez-vous chez votre réparateur et amenez votre sac Ziploc contenant la ou les pièce(s) brisée(s).

Petit conseil pour les saxophonistes : si un liège tombe et que vous entendez un cliquetis (vous actionnez une clé et vous entendez les pièces de métal qui cognent ensemble), vous pouvez mettre un petit pansement stérile (plaster). Le coussinet du pansement peut atténuer le clic-clic que nous pouvons entendre. C’est une solution temporaire en attendant la réparation.

Question 14: Je désire faire réparer mon instrument. Je ne l’ai pas fait depuis longtemps et j’ignore combien il m’en coûtera. Comment ne pas dépasser mon budget?

Réponse : Première option : Vous pouvez demander à votre réparateur d’inspecter votre instrument en quelques minutes et de vous faire verbalement une évaluation des réparations. Il sera en mesure de vous fournir une estimation des coûts.

Deuxième option : Vous pouvez aussi avertir votre réparateur du budget maximum dont vous disposez et lui demander de faire uniquement les réparations les plus urgentes en ne dépassant pas votre budget (il est préférable de faire noter votre montant maximum dans votre dossier client.) En faisant effectuer les réparations urgentes seulement (et non au complet), il est à noter que, dans ce type de demande, il se peut que votre instrument ne soit pas parfaitement en ordre. Cela s’applique en général pour les instruments de musiciens professionnels (dont l’usage est quasi quotidien), pour les instruments qui n’ont pas servi depuis plusieurs années, les instruments reçus en héritage et ceux achetés d’un particulier dont vous ignorez la véritable condition. Il arrive fréquemment que ces types d’instruments nécessitent une remise à neuf. Faites faire une évaluation avant d’entreprendre la réparation.

Troisième option : Semblable à la deuxième option, vous pouvez vous fixer votre budget et choisir d’effectuer le reste des réparations plus tard dans les mois qui suivent, quand vous aurez l’argent à nouveau. Vous pouvez effectuer les réparations en phases, du plus urgent au moins urgent si cela est nécessaire.

Quatrième option : dans le cas des instruments plus vieux (antiquités et instruments pour collectionneurs), je vous recommande fortement de faire faire une estimation avant d’entreprendre les réparations. Discutez avec votre réparateur s’il est possible de restaurer votre instrument et combien il en coûtera. Voyez avec votre réparateur s’il serait moins coûteux et plus avantageux d’acheter un nouvel instrument si vous avez l’intention d’en jouer.

Question 15: J’aimerais jouer d’un instrument à vent mais j’ai un handicap physique. Mon handicap (ex. mains ou doigts) nécessiterait de faire modifier mon instrument. Est-ce possible de le faire?

Réponse : Si c’est votre cas, il se pourrait (sous réserves) que votre instrument puisse être modifié afin de vous permettre de jouer. Discutez-en avec votre réparateur d’instrument. J’ajouterais aussi que, en ce qui me concerne, je n’ai pas d’handicap mais durant mes études en musique, j’ai dû faire modifier mon saxophone de plusieurs façons. Mon petit doigt de la main gauche était trop petit et les clés à gauche étaient trop espacées. Résultat : quand j’actionnais les clés à gauche avec mon petit doigt, celui-ci glissait entre les clés, ce qui était vraiment agaçant. Mon réparateur a installé un très gros morceau de liège à titre permanent afin que mon petit doigt ne puisse plus passer entre les clés. J’ai aussi fait modifier les clés de côté à gauche afin que ma main épouse l’ensemble des clés, ce qui réduisait l’amplitude du mouvement de mon poignet gauche et apportait ainsi de la précision à mon jeu. À cet effet, mon réparateur a installé des pièces de caoutchouc pour que ma main puisse épouser les clés. En ce qui concerne les saxophones particulièrement, les vieux modèles ont été conçus pour des mains d’hommes à une époque où une majorité d’hommes jouait du saxophone. Avec l’arrivée des femmes et des programmes de musique dans les écoles et polyvalentes, on observe à l’effet que la facture des instruments a évolué en fonction du marché et de la clientèle. Les modèles les plus récents sont plus ergonomiques, moins pesants et adaptés à de petites mains de femmes ou d’adolescents. Si vous aimez votre instrument pour le son, vous pourriez songer à faire modifier votre instrument. Par contre, si vous ne vous sentez pas bien avec votre instrument ou votre équipement, voyez s’il ne serait pas mieux de vendre votre instrument et d’en magasiner un nouveau. Un instrument c’est comme une paire de soulier : essayez-en et trouvez celui avec lequel vous vous sentez comme dans des pantoufles! Si vous avez un malaise à vous servir de votre instrument ou de votre équipement, vous ne vous en servirez probablement pas. Vous risquez d’avoir gaspillé votre argent. Que vous fassiez modifier votre instrument ou que vous en choisissiez un autre, l’important est de vous sentir bien en manipulant votre instrument. Dans ces conditions, il y a de fortes chances que vous ayez du plaisir à jouer de la musique, et que vous en jouiez souvent!

ACCORDEURS / DÉMÉNAGEURS DE PIANO

Question 16: Je cherche un accordeur. Où puis-je trouver un accordeur?

Réponse : Il existe la Piano Technicians Guild (division canadienne). Cet organisme forme des accordeurs certifiés. Vous pouvez faire une recherche sur internet pour en savoir plus et vous aider à trouver un accordeur certifié près de chez vous. Autrement, vous pouvez consulter les annonces sur internet ou les Pages Jaunes afin de trouver un accordeur.

Question 17: Je cherche un déménageur de piano. Où puis-je trouver une compagnie de déménagement de pianos?

Réponse : Je vous conseille la compagnie Transport Accord, qui compte plusieurs clients majeurs. N’ayant pas de piano acoustique, je n’ai jamais fait affaire avec cette compagnie mais étant musicienne, si j’avais un piano à faire déménager, ce serait mon choix. Autrement, certaines entreprises sont spécialisées dans les déménagements de pianos. Des compagnies de déménagement général peuvent aussi offrir le service. En fouillant sur internet, vous pouvez trouver plusieurs options. Certaines compagnies peuvent aussi vous fournir une soumission afin d’évaluer le coût de votre déménagement de piano. Vous pourrez alors magasiner et comparer les prix et options.

COURS DE MUSIQUE ET APPRENTISSAGE

Question 18: Je suis un(e) adulte et j’aimerais apprendre la musique. Est-il possible pour moi d’apprendre la musique? Je ne connais rien du tout!

Réponse : Mais bien sûr que oui! Il est toujours possible d’apprendre la musique, peu importe votre âge. Si vous partez de zéro, vous vous trouvez dans la moyenne des élèves qui débutent avec moi. Je dirais que 80 % des élèves qui commencent des cours avec moi n’ont jamais joué d’instrument et ne savent pas lire la musique. Une majorité de gens sont dans cette situation. Si vous avez l’intérêt et la motivation, vous pouvez apprendre! Un débutant est un débutant. Dites-vous que si vous saviez déjà tout, vous n’auriez rien à apprendre. N’importe quelle personne disposée à apprendre peut débuter des cours… en étant assistée d’un bon professeur! J’offre un service de cours de musique individuels et des cours en groupes (jazz big band). J’offre aussi un autre service optionnel de magasinage d’instruments. À noter : Le service de magasinage est en sus et n’est pas compris dans le prix des cours. Ce sont deux services distincts et facturés séparément.

Question 19: À quel âge acceptez-vous les enfants en cours individuels?

Réponse : Cela dépend de l’instrument. Pour le piano et la flûte à bec, je suggère à partir du mois de janvier de la première année du primaire. Pour moi avant cet âge, les enfants sont trop jeunes. Ils peuvent cependant suivre des cours d’éveil musical qui peut être plus approprié. Mais pour les cours traditionnels (piano et flûte à bec), je vous conseille d’attendre que votre enfant soit prêt, c’est-à-dire que la nouvelle routine scolaire soit installée et que l’enfant soit disposé à ajouter des cours de musique à sa routine et son horaire.

Pour la flûte traversière, la clarinette et le saxophone, je suggère vers la 6e année du primaire ou début du secondaire. Il est préférable d’attendre que l’enfant ait toutes ses dents d’adulte. L’enfant sera plus à l’aise et il risque moins d’entrecouper ses cours (arrêt et reprises de cours) dû aux malaises concernant sa dentition.

Question 20: Mon enfant aimerait commencer des cours de piano. Nous avons un petit clavier de style synthétiseur. Est-il possible de prendre des cours même si nous n’avons pas un vrai piano?

Réponse : Oui, vous pouvez débuter des cours avec moi. J’ai des élèves qui commencent sur un petit synthétiseur, d’autres ont un piano droit acoustique ou piano électrique. J’en ai aussi qui ont un piano à queue. Nous pouvons débuter ensemble avec l’équipement que vous aurez sous la main. Dans le cas d’un instrument bas de gamme (de base, modèle débutant), si votre enfant est sérieux dans son apprentissage et qu’il désire continuer, il faudrait peut-être penser à acheter un clavier plus grand, avec plus de touches ou un vrai piano. Pour moi il n’est cependant pas nécessaire d’avoir un clavier 88 touches pour commencer.

Question 21: Mon enfant aimerait apprendre la musique mais ne sait pas avec quel instrument commencer. Que suggérez-vous?

Réponse : Je vous suggère de commencer à la flûte à bec. De tous les instruments, c’est un des moins coûteux. De plus, cet instrument ne prend pas de place. Les enfants peuvent commencer vers l’âge de 7 ans. Si l’enfant désire changer d’instrument plus tard, il aura appris la base (lecture de notes, rythmes, notion de théorie musicale, comment souffler et placer les doigts etc.). La théorie musicale de base est commune à tous les instruments. En changeant d’instrument, votre enfant ne repartira pas à zéro : il aura seulement à s’adapter à un nouvel instrument.

Question 23: J’aimerais jouer de deux instruments différents. Est-ce possible d’apprendre deux instruments en même temps?

Réponse : Oui, c’est possible… avec moi! (Ce qui n’est pas le cas avec tous les professeurs!) J’enseigne plusieurs instruments : saxophone, clarinette, flûte traversière, flûte à bec, piano. Il est possible de faire les cours moitié/moitié ou d’alterner deux instruments semaine après semaine. Je peux vous proposer différentes solutions. Si vous voulez essayer un deuxième instrument, je vous dirais d’opter pour la location d’instrument afin de tester votre intérêt.

ACHETER UN PIANO OU INSTRUMENT À VENT

Question 24: Je suis propriétaire d’un piano antique et j’aimerais dater mon piano. Comment procéder?

Réponse : Pour dater un piano, vous devez si possible trouver une ou plusieurs des informations suivantes : la compagnie et le modèle ou/et le numéro de série. Vous pouvez trouver facilement le nom de la compagnie sur le devant de votre piano (s’il n’a pas été effacé avec le temps ou peinturé!). Si vous ne trouvez pas le nom de la compagnie à l’avant, votre accordeur pourrait trouver le nom à l’intérieur de votre piano. Le nom du modèle peut être à l’avant. Le numéro de série se trouve à l’arrière du piano ou à l’intérieur. Si vous trouvez ces informations, tapez le nom de la compagnie et le numéro de série. Certaines compagnies de pianos mettent sur leurs sites internet un catalogue comme outil de recherche à la disposition des gens. Vous pouvez consulter ces banques de données. Si vos données se recoupent, vous pourriez avoir l’année exacte ou la période où votre piano a été construit. Il est particulièrement intéressant de dater un instrument antique. Dans ce cas, il arrive aussi qu’il n’existe aucun catalogue et que votre ressource principale soit votre accordeur. Si vous ne trouvez rien, lors de la prochaine visite de votre accordeur, demandez-lui s’il peut dater votre piano (année ou période). S’il a le nom de la compagnie (à l’extérieur ou à l’intérieur du piano) ou en regardant le design (si la compagnie est illisible), votre accordeur pourrait peut-être sous toutes réserves dater votre piano (année ou période). Il pourrait aussi peut-être vous indiquer également la région ou pays où votre piano a été fabriqué. Votre piano pourrait être d’origine canadienne, américaine, européenne ou asiatique. Il existe aussi des sites qui sont spécialisés dans l’histoire des compagnies fabricant des pianos et qui peuvent vous aider à dater votre piano. Bonne recherche!

Question 25: Je suis propriétaire d’un instrument à vent (saxophone, clarinette, flûte traversière, etc.) Je voudrais dater mon instrument. Comment procéder?

Réponse : Pour dater un instrument à vent, vous devez si possible trouver une ou plusieurs des informations suivantes : la compagnie, le modèle ou/et le numéro de série. Vous pouvez trouver facilement le nom de la compagnie sur le devant de votre instrument (s’il n’a pas été effacé avec l’usure). Le nom du modèle peut être à l’avant (pour les clarinettes, sur la cloche. Pour les saxophones, sur la cloche ou près de la culasse. Pour les flûtes traversières, près de l’embout). Le numéro de série est en général à l’arrière des instruments (au dos). Si vous trouvez ces informations, tapez le nom de la compagnie. Certaines compagnies (facteurs d’instruments) mettent sur leurs sites internet un catalogue comme outil de recherche à la disposition des gens. Vous pouvez consulter ces banques de données. Si vos données se recoupent, vous pourriez avoir l’année exacte ou la période où votre instrument a été fabriqué. Si vous ne trouvez rien, lors de votre prochaine visite chez votre réparateur, demandez-lui s’il peut dater votre instrument (année ou période). S’il a le nom de la compagnie ou en regardant le design (si la compagnie est illisible), votre réparateur pourrait peut-être sous toutes réserves vous donner certaines informations. Il est particulièrement intéressant de dater un instrument antique. Dans ce cas, il arrive aussi qu’il n’existe aucun catalogue et que votre ressource principale soit votre réparateur. Bonne recherche!